A terre > Devoir des membres

Le fait d’adhérer à notre club impose de respecter l’article 3 des statuts du YCLB, c’est-à-dire le devoir des membres (voir annuaire YCLB).

 

A terre  > Dress code

Dresscode YCLB lors de sa fondation en 1986

Cravatte actuelle.

Outre les devoirs d’obligation de cotisations, de licences FFV dans les cas ad oc ainsi que de participation à la vie du club en tant que bénévoles, les membres doivent se conformer à des règles de comportement et de «dress code».

 

Tenue  : Il est demandé aux membres d’avoir lors des manifestations organisées par le club ou à des manifestations ou ils représentent le club d’avoir une tenue correcte ; Il en est  de même  lorsqu’ils portent  les produits siglés du club.

Mais plus particulièrement dans des situations précises  quel est le «dress code».

 

Messieurs  : Blazer bleu marine aux boutons YCLB bleu marine (existent aussi  en or et argent), pantalon blanc en été et gris en hiver, chemise blanche et la cravate est celle du club.

Cette tenue est celle des dîners de club et remise de prix, cocktail ainsi que des représentations  à l’extérieur ou manifestations spéciales, voir en mer à l’occasion de certaines régates.

Plus qu’une tenue notre code vestimentaire a une signification importante, bien sûr le bleu et blanc de la marine mais aussi l’histoire du blazer, l’unique héritier du « boating jacket » de la marine du XIX siècle qui luisant de tout ses feux a séduit la reine Victoria en 1837, mais aussi une certaine uniformité qui a la vertu d’effacer nos différences sociales, professionnelles ou autres ne laissant voir que notre gout commun pour la mer.

 

Mesdames : Libre à vous d’assortir votre élégance à celle des marins du club  en fonction de l’événement ; la boutique vous propose de jolis vêtements siglés si vous le souhaitez.

 

En mer  > Pavillons et étiquette maritime

« A vos pavillons !! »

Le pavillon national

1. Forme

« L’emblème National est le Drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge à trois bandes verticales d’égales dimensions ».

Mais il faut savoir que dans la marine il est habituel de ne pas respecter cette répartition, afin de rendre la Pavillon plus agréable à l’œil : bleu 30% blanc 33% rouge 37%.

2. Emplacement

Le Pavillon national se porte à la poupe sur un mâtereau spécifique légèrement incliné sur l’arrière et d’une hauteur suffisante pour pouvoir exécuter les saluts et éventuellement le mettre en berne.

Il peut être également être arboré sur le mât d’artimon ou à l’extrémité de la corne de grand voile pour les cotres.

Le Pavillon National est toujours fixé sur une drisse pour permettre le salut.

En aucun cas il ne doit être installé sur un pataras ou un hauban.

3. Utilisation

Le décret de la marine marchande prévoit :

Article1  - Dans les ports et rades, les Capitaines de navires français ,de commerce, pêche, plaisance, sont tenus d’arborer le Pavillon National.

a. les dimanches, jour fériés, et fêtes légales,

b. sur ordre données par les autorités militaires et civiles.

Article2  - Les capitaines de navire sont tenus d’aborder le Pavillon National.

En rade il sera hissé de 8H00 du matin à 20H00 ou jusqu’au couché du soleil.

A la mer le Pavillon National n’est obligatoirement hissé que chaque fois qu’il est nécessaire d’identifier la nationalité du navire, c’est-à-dire  : A l’entrée et à la sortie des ports et en vue des bâtiments de guerre ou de navires Français ou étrangers et ne vue des bâtiments de surveillance ou de police maritime.

4. Les saluts

Les saluts se font toujours avec le Pavillon National.

En principe les yachts doivent le salut à tous les navires de guerre.

Les navires de guerre peuvent obliger le salut par les pavillons du code international :

A.G.W   « un ordre » suivit d’E.W.F « saluer au Pavillon ».

On ne doit saluer un navire en route ou au mouillage que si ses couleurs sont envoyées.

Le salut s’effectue en rentrant lentement le Pavillon National jusqu’au couronnement et en le hissant lentement à bloc : 3 fois pour un navire de guerre, 1 fois pour un navire de commerce de pêche ou un yacht.

5. En cas de deuil ou d’accident grave en mer, de deuil national, en cas de décès de personne à bord tant que le corps n’a pas été déposé ou dans les eaux étrangères pour un deuil national certains anniversaires de héros nationaux, le vendredi saint.

Si on rencontre un navire avec le Pavillon en berne, on doit également mettre le sien par courtoisie.

Le Pavillon est mis en berne à mi-drisse.

Important : Aucun autre pavillon à l’exception du Pavillon de course ne peut être arboré si le Pavillon national n’est à poste.

En mer  > Pavillons et étiquette maritime

Le Pavillon de club ou guidon

Théoriquement en tête de mat sur un jonc, cependant comme nos bateaux ont une tête de mat encombrée, on admet de porter le Pavillon de club sur une drisse fixée sur la barre de flèche tribord, ou à l’étranger sur la drisse bâbord, la barre de flèche tribord étant occupé par le Pavillon de courtoisie.

Le guidon est triangulaire, le battant étant au double du guidant, cependant les membres de l’état major (Président Vice Président Secrétaire Trésorier) peuvent arborer des guidons à queue d’aronde.

Les pavillons de club rectangulaires peuvent être arborés à bord lors d’une manifestation.

En mer  > Pavillons et étiquette maritime

Pavillon de courtoisie

Lorsque l’on se rend à l’étranger, c’est une mesure de courtoisie que de hisser le Pavillon du pays visité.

 

Il se porte sur une drisse fixée sur les barres de flèche tribord, il est rectangulaire de taille plus petite que le Pavillon National.

Théoriquement il se porte du lever au coucher du soleil pratiquement de 8H00 à 20H00 dans les ports et les eaux territoriales (12miles).

En mer  > Pavillons et étiquette maritime

Pavillon propriétaire

Ne s’envoie que lorsque le propriétaire est à bord de son bateau.

Il est envoyé sur une drisse fixée sur la barre de flèche tribord (sauf si celle-ci est occupée par le Pavillon de club ,au quel cas il sera hissé sur la barre de flèche bâbord) bien évidemment à l’étranger on hissera le Pavillon de propriétaire sur la barre de flèche bâbord (si le guidon de club est sur la barre de flèche, on ne hissera pas le Pavillon de propriétaire).

Le Pavillon de propriétaire est rectangulaire, plus petit que le national.

En mer  > Pavillons et étiquette maritime

>Pavillons spéciaux

Pavillon de course

Se porte sur le pataras arrière à 2m au dessus du pont (sauf indication contraire dans les instructions de course). C’est le pavillon que l’on peut arborer sans le Pavillon national.

 

Pavillon P ou Blue Peter

Arboré dans les barres de fléché bâbords 2 heures avant l’appareillage.

 

Lettre Q ou libre pratique

Pour l’émigration, les douanes ou la santé, s’envoie dans les barres de flèche bâbord à la limite d’approche d’un port étranger.

Obligatoire si l’on aborde pour la première fois ce pays étranger ,il doit rester hissé tant que toutes les autorités civiles ne sont pas passées à bord.

 

 

Yacht Club de La Baule

1 quai Rageot de la Touche - 44500 La Baule - France

+33 (0)2 40 88 91 46

info@yclb.net